A B C D

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A- A+  
logo

 Recherche cartographique



 Samedi 24 février
Créances
Sur la piste des salamandres
Au cours d’une balade nocturne guidée pa ...
› En savoir plus
 Dimanche 25 février
Saint-Côme-du-Mont
Des marais à découvrir
Depuis la Maison du Parc, au cœur des Ma ...
› En savoir plus
 Mardi 27 février
Saint-Côme-du-Mont
Land art au jardin
Lors d’une balade au jardin, les artiste ...
› En savoir plus
 Mardi 27 février
Saint-Germain-du-Pert
Marais et gourmandises au rythme des chevaux
Au départ des Vergers de Romilly, partez ...
› En savoir plus
 Mardi 27 février
Saint-Sauveur-de-Pierrepont
Zones humides, zones utiles !
Pour illustrer la journée mondiale des z ...
› En savoir plus


Inscrivez-vous pour la recevoir




 

A l’ouest, les havres



crédit photo O. Pierre , Pnr MCB

Le havre de Saint-Germain-sur-Ay est un estuaire d’une surface sans rapport avec le faible débit du cours d’eau qui s’y jette, l’Ay. Les dépôts sédimentaires se sont accumulés jusqu’à former une flèche sableuse au nord abritant le havre des vents et des tempêtes. La remontée du flot lors des marées de vives eaux y est très impressionnante.
La Pointe du Banc permet de poser un regard circulaire sur le havre. Côté mer, le cordon dunaire est assailli par les vents marins. Les dépôts sédimentaires des marées et le travail du vent ont conduit à la formation de dunes et de bancs de sables complexes. C’est un paysage en constante évolution. A l’arrière du cordon dunaire, l’eau est à peine agitée en surface. La blondeur du sable s’estompe sous la couverture végétale. Au loin, les dunes forment une ligne végétale ne permettant pas de discerner la profondeur du havre.
Situé au coeur du Havre, le Corps de Garde de la Gaverie ouvre la vue au-delà des prés-salés, jusqu’à l’échancrure de la côte où se jette l’Ay. Recouverts aux grandes marées, ces prés-salés présentent une végétation halophile d’un vert bronze. Ils sont traversés de profondes rigoles creusées par la mer dans la vase sableuse.
Quelques roches affleurent par endroit, ajoutant des nuances grisâtres au vert sombre et brun des carex. Les moutons paissent dans cet écosystème parfaitement adapté.
Halophile : forme végétale aimant ou supportant

A découvrir
Téléchargez la plaquette A Fleur de paysages

› A chaque saison, son marais, A chaque saison, son marais
› Ascension vers les monts, Ascension vers les monts
› Baie des Veys : passage de toutes les eaux, Baie des Veys : passage de toutes les eaux
› Des dunes mouvantes, Des dunes mouvantes
› Le Bocage, royaume de la haie, Le Bocage, royaume de la haie
› Le marais : entre le bocage et la mer, Le marais : entre le bocage et la mer
› Les landes boisées : un petit air du sud, Les landes boisées : un petit air du sud
› Plans de Gestion du Bocage, Bocage géré = haies préservées
› Un marais par vallée, Un marais par vallée