A B C D

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A- A+  
logo

 Recherche cartographique



 Samedi 01 avril
Saint-Sauveur-le-Vicomte
Fréquence Grenouilles
Découvrez les amphibiens (grenouilles, t ...
› En savoir plus
 Dimanche 02 avril
Sainte-Marie-du-Mont
La Réserve naturelle de Beauguillot
Accompagné par le conservateur ou un tec ...
› En savoir plus
 Lundi 03 avril
Carentan
Festival des Marais
Pour la 11e édition du Festival des Mara ...
› En savoir plus
 Mercredi 05 avril
Saint-Côme-du-Mont
Des marais à découvrir
Depuis la Maison du Parc, au coeur des M ...
› En savoir plus
 Dimanche 09 avril
Le Dézert
Du jardin à l'assiette : 5e récolte
Participez aux nombreuses animations pro ...
› En savoir plus


Inscrivez-vous pour la recevoir




 

Le marais : entre le bocage et la mer


Découvrir le marais nécessite de traverser le maillage bocager qui l’enserre et le domine. Dans ce grand labyrinthe modelant le paysage, le regard se borne aux haies des champs et des herbages. En harmonie avec ces 120 000 hectares de bocage, s’associent des landes, des forêts, des monts, des dunes, autant de nuances paysagères sauvages et sauvegardées.
Les eaux de ce haut pays arrosent de vastes prairies parcourues de fossés. La vue s’ouvre alors sur un horizon de 27 000 hectares de marais. Rejoindre le nord de la presqu’île du Cotentin nécessite de franchir cette zone humide saisissante par son calme et sa sérénité.
Pour l’essentiel des rivières sillonnant les marais, une seule issue : la Baie des Veys. Mais l’eau douce doit faire face aux velléités d’entrée de l’eau salée de la Manche. Le coup de pouce de l’homme est alors nécessaire…


Pays du haut, pays du bas

Le haut pays est un plateau bosselé dont l’altitude varie de 10 à 40 mètres. Son maillage bocager limite la vue, les haies aux essences variées « moutonnent » le paysage. Il est le domaine des prairies, des cultures, de l’habitat, des bois…
La maille bocagère, la présence des hameaux et des routes qui longent le marais marquent le passage du haut au bas pays.

Horizon de prairies

Le bas pays est parfois en dessous du niveau de la mer, jusqu’à moins 2 mètres. Il s’ouvre sur un vaste horizon de prairies annuellement submergées. Sa grande planéité offre une vision lointaine. Terre et ciel se partagent les grands traits du paysage. Le réseau de fossés, l’omniprésence de l’eau et la variété des végétaux mettent en scène de subtiles nuances de couleurs et de textures.

Bocage aquatique

Le marais blanc distingue de suite haut et bas pays. En dehors de cette période hivernale, la limite est parfois moins brutale. Avec une vallée assez large aux pentes douces et un bocage de plus en plus lâche, la transition est progressive. On s’enfonce peu à peu dans un espace largement ouvert, une sorte de bocage aquatique où les limes (fossés), remplacent les haies.
Parfois, l’escarpement des versants et la densité du bocage accentuent le contraste entre ces deux espaces.
Blanc : lorsque les eaux recouvrent le marais, on dit qu’il est blanc.

A découvrir
Téléchargez le document A Fleur de paysages


› A chaque saison, son marais, A chaque saison, son marais
› A l’ouest, les havres, A l’ouest, les havres
› Ascension vers les monts, Ascension vers les monts
› Baie des Veys : passage de toutes les eaux, Baie des Veys : passage de toutes les eaux
› Des dunes mouvantes, Des dunes mouvantes
› Le Bocage, royaume de la haie, Le Bocage, royaume de la haie
› Les landes boisées : un petit air du sud, Les landes boisées : un petit air du sud
› Plans de Gestion du Bocage, Bocage géré = haies préservées
› Un marais par vallée, Un marais par vallée