A B C D

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A- A+  
logo

 Recherche cartographique



 Dimanche 14 mai
Saint-Côme-du-Mont
Le Parc des Marais vu du ciel, par François Levalet
Géographe et photographe, François Leval ...
› En savoir plus
 Dimanche 28 mai
Saint-Côme-du-Mont
Auprès de nos arbres
Après une visite de l'exposition "Auprès ...
› En savoir plus
 Samedi 03 juin
Lessay
Les week-end du Patrimoine : Lessay
En 1944, Lessay est grandement touchée p ...
› En savoir plus


Inscrivez-vous pour la recevoir




 

Patrimoine hydraulique : aménagements hydrauliques, limes et vannages


Vue_aerienne_Baie_des_Veys_©DIGPC_Région_Basse_Normandie
Canal de Carentan en baie des Veys (F. Decaens/DIGPC Région Basse-Normandie)


Si les marais du Cotentin et du Bessin sont devenus une zone associée à une image de prospérité agricole notamment liée à la production laitière c’est au prix d’un lent et progressif aménagement par l’homme de ce milieu de prime abord hostile.
Tout au long des 18e et 19e siècles, la volonté d'assécher le marais et de maîtriser la gestion des niveaux d'eau se traduit, afin de faciliter l'écoulement des eaux vers la mer, par la création d'un réseau de limes (fossés) de plus en plus dense et par des travaux d'aménagement des fleuves côtiers. cela consistera pour ces derniers à l'érection de digues insubmersibles, la rectification des cours naturels et la canalisation de ceux débouchants en baie des Veys (Création du canal de Carentan à la mer pour la Douve et la Taute et du chenal d'Isigny pour l'Aure et la Vire).
Les vannages, apparus dans le marais à partir du 18e siècle, sont la propriété des Associations syndicales (AS). Ils sont fermés en été afin de maintenir un niveau suffisant dans le réseau hydraulique du marais (fossés, canaux, etc.).

Histoire d'eau dans les marais : Voir la video

> Les portes à flots

 

A découvrir
De terre et d'eau
La magie des marais

Pour en savoir +


› La médiation pour le respect des usages de chacun, Gérer et préserver notre biodiversité pour les générations futures
› Une zone humide d’une grande richesse écologique, Gérer et préserver notre biodiversité pour les générations futures