A B C D

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A- A+  
logo

 Recherche cartographique



 Mercredi 17 octobre
Saint-Côme-du-Mont
Exposition Terre en vue
Les étudiants de l’École Nationale Supér ...
› En savoir plus
 Vendredi 19 octobre
Carentan
Festival Mange ta soupe ! : 10e édition
Pour son 10e couvert, Mange ta soupe ! m ...
› En savoir plus
 Dimanche 21 octobre
Saint-Côme-du-Mont
Des marais à découvrir
Depuis la Maison du Parc, au cœur des Ma ...
› En savoir plus
 Dimanche 21 octobre
Saint-Martin-d'Aubigny
Atelier cuisine : graines et fruits d’automne
Apprenez à reconnaître les plantes comes ...
› En savoir plus
 Dimanche 21 octobre

La baie des « veaux »
Découvrez les habitudes de ce mammifère, ...
› En savoir plus


Inscrivez-vous pour la recevoir




 

Les Réserves Naturelles Nationales


 
Qu’est-ce qu’une « réserve naturelle nationale » ?

Une Réserve naturelle nationale est un espace naturel doté par la loi du plus fort degré de protection.
Les réserves sont donc créées pour protéger un patrimoine naturel (habitat, faune,
flore ou géologie) exceptionnellement riche et fragile.
Chaque Réserve naturelle nationale dispose d’un gestionnaire, désigné par l’Etat, qui met en oeuvre les missions communes à toutes les réserves : protéger, gérer et faire découvrir leurs richesses.




La Réserve naturelle nationale de la Sangsurière et de l’Adriennerie

     
  À Doville, au cœur des marais du Cotentin et du Bessin, où s’étendent les plus beaux milieux tourbeux de la région, se situe la réserve naturelle du marais de la Sangsurière et de l’Adriennerie.
     

 
 

Ce territoire constitue une des dernières tourbières actives de plaine.
La tourbe y atteint plus de 10 mètres d’épaisseur. Deux secteurs sont identifiables : une zone centrale dense composée de lande tourbeuse dominée par le bois-sent-bon, la marisque et la molinie, comprenant des dépressions caractérisées par la présence de sphaignes et de drosera ; et une zone périphérique constituée de prairies tourbeuses. La mosaïque des milieux tourbeux est à l’origine de la richesse floristique du site qui se traduit par la présence de 230 espèces botaniques dont des orchidées, comme la plathanthère à deux feuilles, la spiranthe d’été, ou encore des plantes carnivores comme l’utriculaire et les rossolis dont les trois espèces, protégées au niveau national, y sont représentées.
 

 

A voir

Flore des milieux tourbeux, alcalins et acides (orchidées, droséras,  linaigrette, rhynchospore fauve,  narthécie des marais …).
Nidification du vanneau huppé et du  courlis cendré, de la gorgebleue à miroir et de fauvettes paludicoles (locustelle tachetée, phragmite des joncs…).
Dortoir hivernal de busards des roseaux et Saint-Martin. Stationnement et hivernage d’oiseaux d’eau (bécassine des marais, vanneau huppé …).


Parmi la centaine d’espèces d’oiseaux recensés, il faut signaler la présence du busard cendré, du courlis cendré et du vanneau huppé régulièrement observés comme nicheurs. Chez les insectes, le site se caractérise par la présence d’une population d’une petite libellule, l’agrion de mercure, espèce reconnue d’intérêt communautaire. Les enjeux de conservation de ce patrimoine, impliquent le maintien d’une gestion agricole traditionnelle axée sur la fauche et le pâturage extensif. Pour les papillons, la réserve naturelle accueille par ailleurs une importante population de damier de la succise.


Etude cartographique des habitats 2017.


Des documents en téléchargement :


Le décret de création

Brochure "La flore de la Sangsurière et de l'Adriennerie"

Brochure "Sur les chemins de la Sangsurière et de l'Adriennerie" (approche historique)

La vidéo "les métamorphoses de la tourbe"

 

Contact : Emmanuelle Bouillon, conservatrice : 02 33 71 61 90 ebouillon@parc-cotentin-bessin.fr




La Réserve naturelle nationale du Domaine de Beauguillot


   
.
 
   
Implantée entre terre et mer, site renommé du débarquement allié de 1944, la réserve naturelle nationale du Domaine de Beauguillot est située au cœur de la baie des Veys  
   
Le domaine appartient au vaste complexe des marais de l’isthme du Cotentin.  
 
   

A voir

Flore des prés-salés (salicornes, obione, aster maritime…).
Stationnement et hivernage de milliers d’oiseaux (sarcelle d’hiver,  canard siffleur,  canard pilet,  oie cendrée, bernache cravant, bécasseau variable, grand gravelot, huitrier-pie… )
et de rapaces (faucon pèlerin, busard Saint-Martin…). Nidification d’oiseaux d’eau (vanneau huppé, tadorne de Belon, grèbe castagneux) et de passereaux paludicoles.
Colonie de phoques veau-marin.
 
   
 
   





Le statut foncier de la réserve est constitué de deux entités distinctes : une partie maritime appartenant au domaine public maritime et une partie terrestre qui devient propriété du Conservatoire du Littoral en 1997. Le milieu naturel composé de vasières intertidales, de prés salés, de dunes, de mares et de prairies humides, abrite un grand nombre d’espèces patrimoniales. Plus de 1700 taxons y sont recensés : 345 plantes à fleurs, 760 insectes, 216 oiseaux, 65 mollusques, 30 mammifères, 13 amphibiens et reptiles.
Les plantes les plus remarquables sont l’ophioglosse langue de serpent, l’orchis à fleurs lâches, l’oenanthe faux-boucage mais aussi l’elyme des sables et la renoncule à feuilles d’ophioglosse, deux espèces protégées au niveau national.
Parmi les nombreux insectes, on note la présence de près de 400 coléoptères, d’une centaine de papillons et de 22 libellules…
Le site doit sa reconnaissance à l’accueil chaque hiver de pas moins de 35 000 oiseaux d’eau et de la seconde colonie française de phoque veau-marin, espèce d’intérêt communautaire. Les milieux sont essentiellement entretenus dans un objectif de conservation du patrimoine naturel. Des agriculteurs conventionnés les exploitent de façon traditionnelle. Premier site régional pour la découverte ornithologique, les oiseaux de la réserve naturelle sont annuellement observés par plus de 30 000 visiteurs. Des aménagements destinés à la découverte des lieux et des visites guidées sont proposés au public.

Observatoires en accès libre toute l'année.
Sorties accompagnées organisées sur la réserve : "Les Rendez-vous du Parc" - brochure disponible en téléchargement sur www.parc-cotentin-bessin.fr (rubrique téléchargements/documents/tourisme) ou sur demande à la Maison du Parc - 02 33 71 65 30 - accueil@parc-cotentin-bessin.fr

Des documents en téléchargement :

  Le suivi phoques veau-marin 2016 et 2017
 

Echouage jeune phoque : conduite à adopterEchouage d'un jeune phoque sur la plage : conduite à adopter

Contact : Réseau National Echouage - Observatoire PELAGIS - 05 46 44 99 10 - www.observatoire-pelagis.cnrs.fr









Dernier comptage sur la remise de Beauguillot
Pour recevoir le comptage, merci d'envoyer votre demande à tgalloo@parc-cotentin-bessin.fr


Le décret de création

 

Contact tél./fax 02.33.71.56.99 - E-mail : contact_rnnb@parc-cotentin-bessin.fr